Démarche artistique

Je suis peintre encauste, je créé dans la peinture encaustique au moyen de l’écriture, d’une palette restreinte et d’une grande économie de moyen. Je réalise ainsi mes tableaux en superposant de multiples couches, altérant tant l’encaustique que l’écriture manuscrite, rappelant le palimpseste.

Par l’ajout de couches diverses, je sacrifie le sens du texte, causant sa perte par l’accumulation ou l’effacement. Le texte manuscrit est alors perdu puisqu’il n’existe pas ailleurs que sur le tableau auquel il appartient. Le principe de sérendipité m’intéresse, en laissant place à l’imprévu et à ce qui émerge des couches précédentes je cherche la limite de l’altération du texte et de la saturation avant que tout ne soit effacé.

Le geste d’écrire s’apparente pour moi au dessin, à la ligne; les mots remplacent l’image puisqu’une forme nouvelle naît de ce geste instinctif répété et de la perte de sens des mots. Ma pratique artistique est autoréférentielle, d’un geste qui tient du rituel, j’écris mes réflexions et observations concernant la vie en général, la société à laquelle j’appartiens. Il s’agit d’écriture obsessive, chaque pensée en entraînant une nouvelle. Cette écriture marque le temps qui passe, mon travail incarne ainsi la lenteur, le personnel, l’hétérogénéité, le fait main. J’écris donc jusqu’à ce que mon corps ne le supporte plus, jusqu’à ce que les bandages ne suffisent plus. Inlassablement, je répète ces gestes d’un tableau à l’autre; tous ces mots que je ne dirai jamais forment maintenant le silence.

02detail_MCR2015w