Démarche artistique

L’écriture est au centre de ma pratique artistique. En privilégiant un protocole rigoureux, d’une grande économie de moyen, j’inscris directement dans l’encaustique des textes dont le sens sera ultérieurement sacrifié par l’ajout et le retrait de couches de cire, de réécriture et de ratures. Cette façon de procéder me permet de transcender les limites de l’altération et de la saturation tout en créant des surfaces expressives et sensibles dont le contenu d’abord textuel devient illisible.

Dans ces palimpsestes, l’écriture se transforme en une trace dépositaire de silence. Un silence feutré, chargé de contradictions puisqu’il naît de réflexions qui ne seront jamais réellement communiquées. Le paradoxe d’écrire dans une idée du non lu et de non-communicabilité me questionne et m’habite. Durant ce rituel long et fastidieux, sorte d’éloge à la lenteur, j’expérimente et je réfléchis aux différentes manifestations du silence : sa rareté due à la rumeur incessante de la ville et sa contamination par les dialogues intérieurs. Ce brouillage systémique est en quelque sorte une investigation du processus de la pensée et de la complexité de la conscience. Il réfère à l’intériorité.peinture encaustique. art visuel, art abstrait